🐶C’est une affection orthopédique au niveau du grasset (genou), dont l’origine est le plus souvent congénitale ou traumatique. 🐶

❗Pour les congénitales, une hyperlaxité ligamentaire est observée. On retrouve un défaut d’alignement de l’appareil extenseur du genou avec une conformation anormale du fémur ou du tibia.
=> Ce qui caractérise le mieux, c’est la position anormale de la rotule hors de la trochlée fémorale (voir image).

🐕Chez les petites races (Chihuahua, Yorkshire, Pinscher, Caniche…), elle est très fréquente et souvent touchant les deux postérieurs. On observe la rotule vers l’intérieur (en médial) et l’apparition de la boiterie entre 3 et 9 mois généralement.
🐕 Chez les grands chiens ( Saint-Bernard, Golden Retrivers, Akira Inu…), la rotule part vers l’extérieur (en latéral) mais cela est moins fréquent que chez les petits chiens.

🐕 4 grades de luxation sont observés : le 1er étant une déviation médiale uniquement à la manipulation de la rotule. Les stades 2 et 3 sont avec des boiteries de plus en plus fréquentes. Le 4ème correspondant à une luxation permanente, irréductible et incoercible de la rotule avec une suppression d’appui.
⚠️ Cela est à évaluer avec votre vétérinaire avant tout traitement ! ⚠️

-> Pour les premiers signes, il n’y a pas de douleurs notées et les boiteries ne sont que mécaniques. La rotule se bloque, la patte reste fléchie, puis en étendant le membre, la rotule reprend sa place et la boiterie disparaît. C’est là qu’on reconnaît les chiens courant sur 3 pattes sur quelques foulées puis qui se retrouvent à nouveau sur 4 pattes.🐾
-> Avec le temps, de l’arthrose peut venir gêner et créer à ce moment-là des douleurs. Dans les premiers grades, il n’y a pas de traitement proposé spécifiquement.
-> Dans les derniers stades, la chirurgie vient rééquilibrer la rotule dans la trochlée avec une correction de l’alignement de l’appareil extenseur. C’est une intervention lourde qui ne prévient pas l’arthrose mais qui la retarde et qui empêche l’invalidité. En cas de luxation vers l’extérieur l’opération doit être rapidement entreprise.

✔L’ostéopathie peut avoir sa place au début des boiteries, dans les premiers temps, afin de travailler l’articulation et les structures avoisinantes ( le bassin, les lombaires, les tendons, les muscles quadriceps…). Prévenir l’arthrose et garder une souplesse articulaire…
✔Suite aux opérations, elle a sa place pour la rééducation du membre, aider le bassin, les lombaires à se rééquilibrer autour de ce nouvel axe. Il est important également de travailler les différents tissus du genou afin de réduire au maximum les futures adhérences des tissus.
✔Un travail de rééducation et d’entretien sur le long terme peut être intéressant pour limiter les boiteries et renforcer l’articulation. 💦La nage entre autre peut être un bon exercice pour renforcer les muscles quadriceps tout en préservant l’articulation.💪

Pour plus d’informations n’hésitez pas à me contacter !😉

Catégories : Chiens

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *